Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 08:05

la-fille-du-puisatier-1968.jpg la fille du puisatier 2011

 

 

 

 

J'adore les oeuvres de Marcel Pagnol avec ses mots simples pour d'écrire de si beaux sentiments et des idées fortes.

 

La réplique qui m'a beaucoup touchée dans ce fil est :' Les plus belles choses de la vie sont celles que l'on peut dire devant les petites filles".

C'est pour ce genre de phrases que j'aime les livres de Marcel Pagnol et que je le trouve intemporel.


Mieux que personne, il a su mettre en avant les "petites gens", ceux qui ont l'intelligence du coeur, la plus belle forme d'intelligence à mon sens.

 

Dimanche, je suis allée voir avec ma fille et des voisines, la version 2011 de ce chef d'oeuvre que je n'avais jamais vu. J'ai beaucoup aimé. Daniel Auteuil a su rester fidèle aux adaptations de Verneuil et on ne peut s'empêcher de faire des parallèles avec "Au Château de ma Mère" et "A la Gloire de mon Père".

Hier soir, Paris Première diffusait la version de 1968 et je vous avoue que je suis heureuse de les avoir vu dans cet ordre.

Je ne pense pas que j'aurais autant aimé le jeu de Khad Merad et de Daniel Auteuil si j'avais vu la prestation de Raimu et Fernandel en premier. Je n'aurais pu m'empêcher de faire des comparaisons.

Mais, qui peut tenir la comparaison face à Fernandel et Raimu ?!... Personne. Ce qui donne d'autant plus de mérite à Khad Merad et à Daniel Auteuil d'avoir relevé le défi.

 

Vous l'aurez compris, j'ai aimé les versions traitées différemment l'une de l'autre et je vous les conseille toutes les deux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Angie The Cat - dans A voir absolument !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une accro du "Fait maison" !
  • Le blog d'une accro du "Fait maison" !
  • : Bienvenue sur le blog d'une passionnée du Home made que ce soit en déco, en couture, en cuisine et en bricolage... qui adore découvrir et apprendre de nouvelles activités du moment où je peux me salir les mains !
  • Contact

Recherche

Archives